📖[PDF] Les morts commandent by Vicente Blasco Ibåñez | Perlego
Get access to over 700,000 titles
Start your free trial today and explore our endless library.
Join perlego now to get access to over 700,000 books
Join perlego now to get access to over 700,000 books
Join perlego now to get access to over 700,000 books
Join perlego now to get access to over 700,000 books
Les morts commandent
Les morts commandent
📖 Book - PDF

Les morts commandent

Vicente Blasco Ibåñez
shareBook
Share book
language
French
format
ePUB (mobile friendly) and PDF
availableOnMobile
Available on iOS & Android
📖 Book - PDF

Les morts commandent

Vicente Blasco Ibåñez
Book details
Table of contents
Citations

About This Book

L'auteur: Vicente Blasco Ibåñez est un Ă©crivain, journaliste et homme politique espagnol.Il est nĂ© le 29 janvier 1867 Ă  Valence.Il est l'auteur d'une vaste production littĂ©raire. DĂ©fenseur des idĂ©aux rĂ©publicains et en mĂȘme temps anticlĂ©rical, il s'installe Ă  Madrid puis s'exile Ă  deux reprises, ce qui lui permit de connaitre le mouvement naturaliste français. En 1914, il publie un roman qui le rend cĂ©lĂšbre dans le monde entier: "Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse". En 1921, avec l'avĂšnement de la dictature de Primo de Rivera, il se retire dans sa maison de Nice. C'est lĂ  qu'il Ă©crit ses derniers romans, dont "Terres maudites" (1898). Parmi ses romans les plus connus aussi, il y a "ArĂšnes sanglantes", "Boue et Roseaux", "Parmi les orangers", "Les Argonautes" ou encore "La Reine Calafia". Plusieurs de ces romans ont Ă©tĂ© portĂ©s Ă  l'Ă©cran.AnticlĂ©rical et rĂ©publicain, il mena une vie agitĂ©e et fut Ă  l'origine d'un mouvement politique auquel il donna son nom, le blasquisme; il fonda Ă©galement le journal El Pueblo en 1894 pour diffuser ses idĂ©es.Ennemi acharnĂ© des monarchies et des dictatures, habituĂ© des prisons - avant d'ĂȘtre couvert, en tant que dĂ©putĂ© rĂ©publicain, par l'immunitĂ© parlementaire - protagoniste de duels nombreux, colonisateur, best-seller mondial tirĂ© Ă  des millions d'exemplaires, journaliste provincial ou collaborateur de la grande presse amĂ©ricaine, Vicente Blasco Ibåñez exprime, dans toutes les formes de son activitĂ©, un tempĂ©rament, une vitalitĂ© dĂ©bordante, un besoin de communication irrĂ©sistible: « Je fais des romans, assure-t-il, parce que cela est chez moi un besoin. Si j'Ă©tais nĂ© dans un pays sauvage, sans livres, sans littĂ©rature, je suis certain que je marcherais pendant des jours pour raconter Ă  une autre personne les histoires qu'il me serait arrivĂ© d'imaginer dans ma solitude et pour entendre les siennes en retour. »Cette Ă©nergie devait se traduire en une production abondante, multiple, moins soucieuse de s'imposer par sa qualitĂ© que de convaincre et de sĂ©duire dans l'instant, d'entraĂźner aussi vers l'action; mais son actualitĂ© mĂȘme la mettait en danger de vieillir rapidement, de se convertir en une « oeuvre d'Ă©poque », dont l'intĂ©rĂȘt n'est plus qu'historique, dĂšs lors qu'elle ne suscite plus de nouvelles interprĂ©tations, ou que sa valeur esthĂ©tique ne la protĂšge pas de l'oubli.Pourtant, les romans de Blasco Ibåñez, par d'autres voies que les essais, les articles, les romans de la gĂ©nĂ©ration de 1898, contribuaient Ă  l'Ă©largissement de la conscience espagnole. La gĂ©nĂ©ration de 1898 portait son attention sur certains problĂšmes; Blasco portait son attention sur « les autres », et les autres, pour lui, c'Ă©taient les Espagnols de son temps, objets plutĂŽt que sujets en politique, une masse qui ne connaissait d'autre culture que la tradition, surtout orale, hĂ©ritĂ©e des gĂ©nĂ©rations antĂ©rieures. Il sentait en lui la vocation d'Ă©clairer ce peuple, et non exclusivement les cercles privilĂ©giĂ©s.Il est le pĂšre de l'homme politique et journaliste Sigfrido Blasco-Ibåñez. Il meurt Ă  Menton le 28 janvier 1928.

Read More

Information

Publisher
Perlego
Year
2012
ISBN
9700000039835
Topic
Literature
Subtopic
European Literary Collections

Table of contents