Les vingt prochaines années
eBook - ePub

Les vingt prochaines années

L’avenir vu par les services de renseignements amĂ©ricains

Bruno Tertrais, Dominique Haas, Patrice Ladrange

Partager le livre
  1. 201 pages
  2. French
  3. ePUB (adapté aux mobiles)
  4. Disponible sur iOS et Android
eBook - ePub

Les vingt prochaines années

L’avenir vu par les services de renseignements amĂ©ricains

Bruno Tertrais, Dominique Haas, Patrice Ladrange

DĂ©tails du livre
Aperçu du livre
Table des matiĂšres
Citations

À propos de ce livre

Penser le futur aide Ă  vivre le prĂ©sent et Ă  agir. PubliĂ© aux États-Unis en janvier 2017, ce
document est un des tout premiers rapports que le président Trump a trouvé sur son bureau en prenant ses fonctions...
Penser le futur aide Ă  vivre le prĂ©sent et Ă  agir. PubliĂ© aux États-Unis en janvier 2017, ce document est un des tout premiers rapports que le prĂ©sident Trump a trouvĂ© sur son bureau en prenant ses fonctions...
Ce rapport rédigé par le Conseil national du renseignement américain imagine le monde de demain en prenant en compte l'ensemble des connaissances disponibles sur tous les continents. Pas moins de 2 500 spécialistes et consultants de 36 pays ont collaboré à ce document.
De cette synthĂšse dĂ©coulent trois scĂ©narios possibles: un monde en proie au protectionnisme et Ă  l'isolationnisme, un monde dominĂ© par quelques grandes sphĂšres d'influence et blocs rĂ©gionaux, ou enfin un scĂ©nario mettant en avant la naissance d'un monde dans lequel les États auront moins de pouvoir contrairement aux entreprises, rĂ©seaux sociaux, Églises, associations...

Foire aux questions

Comment puis-je résilier mon abonnement ?
Il vous suffit de vous rendre dans la section compte dans paramĂštres et de cliquer sur « RĂ©silier l’abonnement ». C’est aussi simple que cela ! Une fois que vous aurez rĂ©siliĂ© votre abonnement, il restera actif pour le reste de la pĂ©riode pour laquelle vous avez payĂ©. DĂ©couvrez-en plus ici.
Puis-je / comment puis-je télécharger des livres ?
Pour le moment, tous nos livres en format ePub adaptĂ©s aux mobiles peuvent ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©s via l’application. La plupart de nos PDF sont Ă©galement disponibles en tĂ©lĂ©chargement et les autres seront tĂ©lĂ©chargeables trĂšs prochainement. DĂ©couvrez-en plus ici.
Quelle est la différence entre les formules tarifaires ?
Les deux abonnements vous donnent un accĂšs complet Ă  la bibliothĂšque et Ă  toutes les fonctionnalitĂ©s de Perlego. Les seules diffĂ©rences sont les tarifs ainsi que la pĂ©riode d’abonnement : avec l’abonnement annuel, vous Ă©conomiserez environ 30 % par rapport Ă  12 mois d’abonnement mensuel.
Qu’est-ce que Perlego ?
Nous sommes un service d’abonnement Ă  des ouvrages universitaires en ligne, oĂč vous pouvez accĂ©der Ă  toute une bibliothĂšque pour un prix infĂ©rieur Ă  celui d’un seul livre par mois. Avec plus d’un million de livres sur plus de 1 000 sujets, nous avons ce qu’il vous faut ! DĂ©couvrez-en plus ici.
Prenez-vous en charge la synthÚse vocale ?
Recherchez le symbole Écouter sur votre prochain livre pour voir si vous pouvez l’écouter. L’outil Écouter lit le texte Ă  haute voix pour vous, en surlignant le passage qui est en cours de lecture. Vous pouvez le mettre sur pause, l’accĂ©lĂ©rer ou le ralentir. DĂ©couvrez-en plus ici.
Est-ce que Les vingt prochaines années est un PDF/ePUB en ligne ?
Oui, vous pouvez accĂ©der Ă  Les vingt prochaines annĂ©es par Bruno Tertrais, Dominique Haas, Patrice Ladrange en format PDF et/ou ePUB ainsi qu’à d’autres livres populaires dans Politics & International Relations et Geopolitics. Nous disposons de plus d’un million d’ouvrages Ă  dĂ©couvrir dans notre catalogue.

Informations

Éditeur
Les ArĂšnes
Année
2017
ISBN
9782352046295

ANNEXES

ÉVOLUTIONS DE POPULATION PAR RÉGION
La population mondiale augmentera de 20 % entre 2015 et 2035, selon les projections des Nations unies. Mais cette croissance ne sera pas uniforme. La population de l’Afrique, avec un revenu moyen par habitant de 5 000 dollars seulement, malgrĂ© la prĂ©sence d’économies dynamiques et croissantes, augmentera de presque trois cinquiĂšmes. À l’opposĂ©, la population de l’Europe, avec un revenu moyen plus de six fois supĂ©rieur Ă  celui de l’Afrique, dĂ©clinera en l’absence d’immigration substantielle venant d’autres rĂ©gions.

Les peuples


En 2035, la population mondiale sera plus importante, plus vieille et plus urbanisĂ©e qu’aujourd’hui, mais le changement sera inĂ©gal selon les rĂ©gions ; il ira trĂšs vite dans de nombreuses Ă©conomies prometteuses mais encore en dĂ©veloppement, et sera freinĂ© par une croissance en panne, ou mĂȘme une population en baisse, dans de nombreux pays dĂ©veloppĂ©s. Face Ă  ces tendances les premiĂšres auront le dĂ©fi de fournir des infrastructures et des opportunitĂ©s aux populations en croissance, les secondes celui d’utiliser la technologie pour rĂ©duire leur besoin de main-d’Ɠuvre et intĂ©grer en douceur les migrants venant de pays en dĂ©veloppement, Ă  la recherche de meilleures perspectives.
‱D’ici 2035, la population mondiale atteindra 8,8 milliards, soit une croissance de 20 %, et l’ñge moyen sera passĂ© de 30 ans en 2015 Ă  34 ans.
‱Plus des trois cinquiùmes de la population mondiale vivront alors sans doute dans des zones urbaines, soit une augmentation de 7 % par rapport à 2016.
ÉVOLUTION DE LA PYRAMIDE DES ÂGES
PAR PAYS CLÉS, 2015-2035

Aspects préoccupants

Cinq tendances dĂ©mographiques contribueront Ă  l’instabilitĂ© intĂ©rieure et aux frictions politiques entre États dans les vingt ans Ă  venir : des États chroniquement jeunes ; des migrations massives inter-États et interrĂ©gionales ; des transitions avec des phases dĂ©mographiques ; le vieillissement de la population ; et des diffĂ©rentiels de croissante majoritĂ©-minoritĂ©. La dynamique de chacun de ces aspects est dĂ©taillĂ©e ensuite, avec des exemples de rĂ©gions/États oĂč la tendance sera sans doute la plus significative au cours des cinq prochaines annĂ©es et pendant les vingt ans Ă  venir.
Des États chroniquement jeunes. Les États structurellement jeunes ont Ă©tĂ© les plus vulnĂ©rables Ă  la violence politique interĂ©tatique, perpĂ©trĂ©e par des acteurs Ă©tatiques ou non Ă©tatiques ; beaucoup ont des gouvernements fondĂ©s sur le clientĂ©lisme, mal Ă©quipĂ©s pour rĂ©pondre aux demandes d’une forte fĂ©conditĂ© persistante, d’une croissance urbaine rapide, et d’une population de jeunes adultes sans emploi qui contribue Ă  l’instabilitĂ©, sans ressources financiĂšres permettant de planifier et de gĂ©rer.
Les États jeunes souffrant d’une violence politique prolongĂ©e et de dysfonctionnements institutionnels risquent d’attirer des interventions de puissances rĂ©gionales et extĂ©rieures Ă  la rĂ©gion, comme on l’a vu au cours de ces quarante derniĂšres annĂ©es.
Dans les rĂ©gions oĂč les États jeunes sont regroupĂ©s, et oĂč les gouvernements ont Ă©tĂ© incapables de contenir ou d’éradiquer les insurrections, la violence a pĂ©riodiquement franchi les frontiĂšres de l’État d’origine pour se rĂ©pandre dans la rĂ©gion et bien au-delĂ .
Le Centre des programmes internationaux du Bureau du recensement des États-Unis (US Census Bureau’s International Program Center – USCB-IPC) et la Division de la Population des Nations unies (UN Population Division) projettent que les groupements actuels d’États chroniquement jeunes – la rĂ©gion du Sahel en Afrique, l’Afrique Ă©quatoriale, l’Iraq et la Syrie, le YĂ©men, la Somalie et l’Afghanistan-Pakistan – perdureront pendant les cinq prochaines annĂ©es, et presque tous jusqu’en 2035.
Les projections des Nations unies suggĂšrent que l’Égypte sortira de la catĂ©gorie des États jeunes d’ici 2030 et que le Pakistan la suivra d’ici 2035, le YĂ©men devant se rapprocher de cette catĂ©gorie en 2040. Cela Ă©tant, les prĂ©visions de croissance antĂ©rieures de ces trois pays Ă©taient optimisme et la rĂ©alitĂ© s’était rĂ©vĂ©lĂ©e plus faible, ce qui pourrait se reproduire.
Des migrations de masse. Les zones d’États jeunes, dĂ©chirĂ©s par des conflits, ont Ă©tĂ© souvent une source de migrations provoquĂ©es par la crise dans les dĂ©cennies rĂ©centes, et leur existence jusqu’en 2035 suggĂšre une persistance du stress politique pour les pays d’accueil et la dĂ©sorganisation pĂ©riodique des flux plus ordonnĂ©s, et mieux gĂ©rables, de travailleurs migrants et de tourisme vers les pays de destination. Les flux venant de zones d’États jeunes en proie aux conflits poseront sans doute le plus de problĂšmes aux pays d’accueil, qui supporteront des coĂ»ts financiers, sociaux et politiques significatifs pour accueillir et intĂ©grer les nouveaux membres de la sociĂ©tĂ©, ou gĂ©rer les tensions posĂ©es par des populations mal intĂ©grĂ©es.
MĂȘme les flux prĂ©visibles de migrants Ă©conomiques peuvent poser des problĂšmes aux pays d’origine et de destination. Les États d’origine des migrants perdent leurs professionnels et leurs techniciens formĂ©s les plus prometteurs ; au-delĂ  des coĂ»ts d’intĂ©gration mentionnĂ©s, les migrants lĂ©gitimes qui fuient ou qui surchargent les contrĂŽles aux frontiĂšres des pays d’accueil, ou qui voyagent avec des migrants illĂ©gaux, contribuent Ă  transformer les routes de migration en voies de transit pour les passeurs, les trafiquants d’ĂȘtres humains et les terroristes.
Au cours des cinq prochaines annĂ©es, mĂȘme les États relativement stables, mais en premiĂšre ligne des conflits prolongĂ©s au Moyen-Orient – dont la Turquie, le Liban et la Jordanie – et les pays en deuxiĂšme ligne – l’Europe du centre et du Sud – affronteront ce genre de tensions. Le Haut ComitĂ© aux rĂ©fugiĂ©s des Nations unies avertit que le nombre de rĂ©fugiĂ©s en situation prolongĂ©e – actuellement de 32 ans, et avec une durĂ©e moyenne de 26 ans – a considĂ©rablement augmentĂ© depuis le dĂ©but des annĂ©es 1990. Il est ainsi de plus en plus probable que les campements provisoires, qui accueillent les rĂ©fugiĂ©s dans les pays en premiĂšre ligne deviendront des villes permanentes, mais dĂ©pourvues des infrastructures, de l’activitĂ© Ă©conomique diversifiĂ©e et des institutions de gouvernance des villes planifiĂ©es et gĂ©rĂ©es.
Au cours des vingt prochaines annĂ©es, faute de croissance et de dĂ©veloppement pour maintenir la stabilitĂ©, les jeunes du Sahel pourraient migrer – ce qui affecterait l’AlgĂ©rie, le Ghana, le Kenya, le Maroc, le SĂ©nĂ©gal et la Tunisie – et des conflits au centre de l’Afrique Ă©quatoriale pourraient dĂ©clencher des migrations vers le Botswana, le Kenya, l’Afrique du Sud et la Tanzanie. L’Iran devrait absorber davantage de migrants si les conflits dans les zones Iraq-Syrie et Afghanistan-Pakistan ne se calmaient pas.
De fortes populations actives. Les pays avec de relativement grandes populations actives, qualifiĂ©es de fenĂȘtres d’opportunitĂ© dĂ©mographique, bĂ©nĂ©ficient typiquement de soins pour la mĂšre et l’enfant, d’un bon niveau de scolaritĂ© et d’investissements dans l’éducation, d’un ralentissement de la croissance de la main-d’Ɠuvre et parfois des Ă©conomies ou du patrimoine des familles, ce qui soutient la croissance. La Chine et la CorĂ©e du Sud, qui ont rĂ©cemment quittĂ© cette fenĂȘtre, ont considĂ©rablement augmentĂ© leur capital humain, crĂ©Ă© des secteurs technologiques productifs, changĂ© leurs villes en moteurs de croissance opĂ©rationnels et viables, et amassĂ© des richesses privĂ©es et souveraines.
Depuis les annĂ©es 1970, la fenĂȘtre d’opportunitĂ© dĂ©mographique a Ă©tĂ© associĂ©e Ă  l’avĂšnement et Ă  la stabilitĂ© de dĂ©mocraties libĂ©rales, comme au BrĂ©sil, au Chili, en CorĂ©e du Sud et Ă  TaĂŻwan, Ă  partir de la fin des annĂ©es 1980, et plus rĂ©cemment en Tunisie. Ce schĂ©ma suggĂšre que dans les annĂ©es Ă  venir, un ou plusieurs des pays principaux en phase intermĂ©diaire – dont l’AlgĂ©rie, la Colombie, l’Équateur, le Maroc, la Birmanie et le Venezuela – pourraient glisser vers la dĂ©mocratie.
La persistance d’une natalitĂ© Ă©levĂ©e dans les États chroniquement jeunes signifie que peu de pays d’Afrique Ă  croissance forte entreront dans la catĂ©gorie intermĂ©diaire au cours des cinq prochaines annĂ©es, bien que plusieurs pays « jeunes » en Asie, dont les cinq ex-rĂ©publiques soviĂ©tiques en Asie centrale, et en AmĂ©rique latine puissent opĂ©rer une transition, ce qui annonce de fortes performances Ă©conomiques Ă  venir.
Le vieillissement de la population des États dĂ©veloppĂ©s. Les projections officielles des États-Unis (USCB-IPC) et celles des Nations unies suggĂšrent que d’ici 2035, les pays dotĂ©s de structures d’ñge « post-matures », aujourd’hui limitĂ©s au Japon et Ă  l’Allemagne, comprendront aussi des États d’Europe de l’Est, du Centre et du Sud, une grande partie de l’Asie de l’Est, et Cuba, la Chine y Ă©tant presque. Ces pays devront adapter, mais conserver, les structures Ă©laborĂ©es au cours de leurs pĂ©riodes favorables dont la protection sociale, la dĂ©mocratie libĂ©rale et le capitalisme mondial, pour qu’elles restent viables alors qu’ils avancent vers la post-maturitĂ©.
Dans toutes les rĂ©gions, le dĂ©clin du premier bassin de recrutement militaire poussera les gouvernements vers des armĂ©es plus petites et plus techniques, vers l’utilisation de mercenaires et vers des alliances militaires plus larges.
Des États post-matures essaient dĂ©jĂ  de s’adapter ; le dĂ©clin des populations actives jeunes en Europe, au Japon et en CorĂ©e du Sud a conduit les gouvernements Ă  financer des efforts de productivitĂ© par tĂȘte par des mesures comme le travail dĂ©centralisĂ© en rĂ©seau, la robotique et la formation continue. Parmi les mesures pour augmenter la participation des salariĂ©s figurent des incitations au recrutement des gens sous-reprĂ©sentĂ©s dans l’emploi qualifiĂ© et des femmes, avec des gardes d’enfant pour les retenir. Les gouvernements ont encouragĂ© le travail Ă  temps partiel des seniors et augmentĂ© l’ñge des retraites pour allonger la durĂ©e du travail et rĂ©duire les personnes ĂągĂ©es dĂ©pendantes, avec un succĂšs mitigĂ©.
En Europe, au cours des cinq annĂ©es Ă  venir, les efforts pour repousser l’ñge de la retraite et libĂ©raliser les rĂšgles du travail continueront Ă  susciter une vive rĂ©sistance. Alors que l’immigration a naguĂšre Ă©tĂ© envisagĂ©e comme un palliatif qui soutenait l’État providence, cette option est maintenant politiquement exclue. Les habitants des États vieillissants d’Asie de l’Est, oĂč les prestations sont moins gĂ©nĂ©reuses qu’en Europe, seraient plus disposĂ©s Ă  payer pour la rĂ©forme des retraites et de la sĂ©curitĂ© sociale, mais ils attendent encore des gouvernements le maintien de leur niveau de vie.
Les pays oĂč les gouvernements sont politiquement incapables de maĂźtriser les dĂ©penses des retraites et de sĂ©curitĂ© sociale seront confrontĂ©s Ă  des choix financiers difficiles, Ă  des coupes dans l’éducation ou d’autres investissements pour leurs populations jeunes en baisse, sapant ainsi leurs perspectives Ă©conomiques. Les tentatives pour passer de systĂšmes de retraite par rĂ©partition financĂ©s par les employeurs et gĂ©rĂ©s par l’État vers des programmes fondĂ©s sur l’épargne personnelle allĂ©geront la pression sur les finances publiques ; mais ils mettront les retraites individuelles Ă  la merci de pertes liĂ©es Ă  la volatilitĂ© des marchĂ©s financiers, ce qui contraindrait le gouvernement Ă  intervenir en cas de crise financiĂšre.
Le diffĂ©rentiel de croissance majoritĂ©-minoritĂ©. Dans les pays multiethniques, les Ă©carts de croissance dans la population peuvent aggraver les disparitĂ©s sociales et politiques entre d’une part le groupe majoritaire, urbanisĂ©, souvent mieux Ă©duquĂ© et plus prospĂšre, et d’autre part les minoritĂ©s ethnoreligieuses qui conservent souvent une fĂ©conditĂ© plus Ă©levĂ©e, ou qui s’accroĂźt par l’immigration. Limiter la participation politique et Ă©conomique et l’accĂšs Ă  l’éducation aux groupes minoritaires, et encourager leur sĂ©grĂ©gation rĂ©sidentielle, augmente les disparitĂ©s de prospĂ©ritĂ© et de croissance, et aggrave les tensions. C’est ce que les dĂ©mographes politiques appellent un dilemme de s...

Table des matiĂšres